Johnny le barman de Leleuvia

29 novembre. C’est jour de graduation aujourd’hui dans plusieurs écoles de Fidji : l’année scolaire commence en janvier et elle se termine ces jours-ci avec les vacances d’été qui débutent. Le fils de Johnny a remporté le méritas de l’élève le plus organisé, le plus propre (« neet »).

Normalement, Johnny, qui est barman sur la petite île touristique de Leleuvia, ne se rend à son village de l’île voisine (Moturiki) qu’un jour par semaine, sa journée de congé hebdomadaire. Il ne prend pratiquement jamais de vacances. Surtout pas à Noël quand les hordes de touristes australiens, néozélandais, allemands, etc., vont fêter à Leleuvia. Il doit travailler beaucoup pour amasser les 300$ nécessaires à l’éducation secondaire de son garçon l’an prochain. Ce qui est beaucoup. Ce qui n’inclut pas l’uniforme. Ni les livres.

Aujourd’hui, Johnny a pu avoir un petit congé en extra. Il a profité du fait que nous quittions Leleuvia en direction de l’île de Ovalau pour prendre quelques heures de repos et aller voir son fils recevoir son méritas. C’était sur le chemin. Il a donc pris le même petit bateau que nous quatre. Rendu à son île, presque entièrement entourée de mangroves, il a débarqué du bateau à 100 mètres d’un petit bout de plage – il n’y a pas de quai et l’eau est trop peu profonde pour se rendre jusqu’au bord. L’eau jusqu’aux genoux, ses vêtements propres dans un sac de plastique, Johnny le barman, grand gaillard au sourire édenté, nous a dit au revoir, s’est retourné et a commencé à marcher dans l’eau translucide. C’était franchement émouvant.