Dernière journée à Copenhague

Vraiment, je ne pensais pas qu’on pouvait s’attacher aussi vite à un quartier, à un mode de vie. «Notre» épicerie, «nos» parcs, «notre» station de métro, «notre» buanderie, «notre» route de jogging… Vraiment, en six jours, nous avons beaucoup exploré ce petit coin de Copenhague, pas du tout touristique. On n’ose pas imaginer ce que ça aurait été si, en plus, on avait eu des vélos pour explorer encore un peu plus loin!

Sur le quai à Nyhavn, après notre ballade en bateau

Journée de repos avant de partir demain pour aller voir le reste du Danemark. Jean-Sé et Francis doivent aller chercher l’auto de location à l’aéroport en matinée (et par le fait même le siège d’auto de Francis qui avait été égaré par AirFrance, mais qui a été retrouvé et qui nous attend là). L’étape urbaine de notre voyage se termine ici, en quelque sorte.

Journée tranquille, donc, faite de jeux dans des parcs, de lavage et de plage. Il faisait vraiment beau aujourd’hui (et hier) et on a passé presque toute la journée dehors. Les enfants ont passé beaucoup de temps dans ce parc géant dans lequel on trouve un gros bateau de pirate et une cabane pleine de balles de plastiques pour y nager et y sauter (voir plus bas). Génial!

Demain: direction Roskilde pour voir un musée sur les Vikings. L’accent y est mis sur le fait qu’ils étaient de grands navigateurs et constructeurs de navires. On va sans doute avoir à affronter la foule qui accoure ces jours-ci vers le Roskilde Festival, un des plus gros festivals rock en Europe (80 000 personnes), qui commence le 2 juillet.

Puis, on filera vers l’ouest du pays, près de la côte de la Mer du Nord, à Ribe, pour notre première nuit en camping. Nous sommes chanceux: le temps s’annonce beau.

Comments are closed.