C’est parti pour 5 mois!

Ça y est, nous sommes partis pour notre aventure autour du monde. Nous aurions bien aimé pouvoir mieux préparer notre blogue de voyage pour y détailler les destinations et y partager nos motivations. Le quotidien nous a toutefois submergés pendant tout l’automne et voilà que je rédige ce premier billet au jour 4 du voyage, dehors, sur le patio de notre chambre à Fiji!

Nous avons quitté Québec le 21 novembre pour nous diriger vers Los Angeles. Vol tranquille, avec une escale à Toronto. Notre amie Christine nous attendait à l’aéroport. Nous avons passé la soirée et la journée du lendemain avec elle, Christian et leurs 2 oiseaux – qui ont déjà habité avec moi il y a une quinzaine d’années – Pops, la Perruche callopsite qui a presque 30 ans et Kwacou, la Conure à joue vertes. Francis et Noémie ont bien aimé connaître leurs cousins à plumes de Californie!

Petit BBQ tranquille mercredi soir et virée sur la plage de Malibu, dans les canyons et sur le Hollywood boulevard jeudi pour terminer par un souper de thanksgiving au Soleil, resto tenu par un Québécois. Sans oublier le tour dans la Porsche 911 de Christian pour montrer aux enfants c’est quoi un vrai char!

20121128-074514.jpg
Avec Christian et Christine sur la plage de Malibu

Notre première escale de voyage s’est faite toute en douceur, avec des amis qui nous ont si bien accueillis. Nous étions alors prêts pour passer de l’autre côté du monde. C’est donc jeudi soir, le 22, que nous sommes montés dans le vol Air Pacific 811 à destination de Nadi, aux îles Fiji. Un long vol de 11 heures qui nous fera atterrir à Fiji le 24 à 5 h du matin. Nous n’avons donc jamais vu le 23 novembre! Le vol s’est bien déroulé et les enfants ont fait ça comme des chefs.

Dans l’avion et même à l’aéroport, Sophie et moi avons commencé à vraiment réaliser dans quoi on s’était embarqués: 5 mois sur la route, à l’autre bout du monde! Un méchant plan de fous! Disons qu’on a eu une p’tite peur en réalisant l’ampleur de tout ça.

Dès la sortie de l’avion, nous sentons l’humidité tropicale même s’il n’est que 5 heures le matin.

20121128-074454.jpgUne fois la routine des douanes complétée, nous prenons un taxi vers notre hôtel. Nous y arrivons vers 6 h 30 et, coup de chance, notre chambre est libre. On nous offre même des coupons pour le petit déjeuner qui sera servi dans une trentaine de minutes.

Comme nous serons sur la route pendant 5 mois, nous voyageons sac au dos et coucherons dans des hôtels de backpackers ou, en Nouvelle-Zélande, ferons du camping. L’hôtel que nous avions réservé pour les 2 premières nuits à Nadi est un 2 étoiles. Notre chambre au Wailoaloa Beach Resort est propre, donne sur la cour avec piscine et nous convient très bien. Pas de luxe, mais tout ce qu’il nous faut pour reprendre un peu de forces. Disons que les 11 heures d’avion et le décalage nous ont sonnés. Le petit déjeuner avalé, nous prenons nos aises dans la chambre et nous préparons pour aller faire un tour à la plage qui est à quelques minutes de marche. Les plages aux environs de Nadi ne sont pas réputées pour leur beauté mais nous souhaitons aller y faire un tour quand même.

Nous sortons de l’hôtel et prenons la route pour une petite marche d’une dizaine de minutes qui nous mènera à la plage. La chaleur nous frappe. Le soleil est brûlant! Nous nous sentons vraiment loin du Québec! Nous sommes déjà allés en Floride en hiver Sophie et moi mais n’y avons jamais eu de grosse chaleur. C’est donc une première tropicale pour presque toute la famille (Sophie est déjà allée en Égypte et Israël).

Les taxis nous klaxonnent, offrant leur aide pour nous mener en ville. Nous arrivons à la plage. Il y a beaucoup de verre par terre mais en nous dirigeant vers un hôtel un peu plus loin, nous tombons sur une section plus propre et baignade. Les enfants sont heureux. Le voyage commence réellement!

20121128-074431.jpg

 

Comments are closed.