Bonheur sur le Mékong

Notre croisière sur le Mékong a eu lieu les 10 et 11 février 2013. Ce texte a été rédigé le 12 février mais nous le publions le 25 février, alors que nous sommes à Hanoi.

Voguer pendant deux jours sur les eaux puissantes et mythiques du fleuve Mékong, quelle belle façon d’entrer au Laos!

IMAGE_61AD5E13-FFC7-422B-8899-039AE8ED0CE0.JPG

Deux jours de pure détente, passés à lire, à manger de l’excellente nourriture, à regarder défiler les rives, à échanger avec les autres passagers… Nous avons eu également la chance de visiter deux petits villages dont l’un où les enfants ont été de véritables vedettes (à lire et à voir plus loin).

IMAGE_70160362-E59E-4AB8-B07E-7314A68BD209.JPG

L’idée de passer du temps au Laos a germé quand nous nous sommes rendu compte que nous étions supposés arriver au Vietnam en plein milieu des fêtes du Têt, le nouvel an vietnamien. Ça peut probablement être une expérience intéressante, mais comme tout ferme pendant quelques jours durant cette période, nous avons plutôt songé à arriver plus tard au Vietnam et passer par le Laos.

Puis, nous avons appris que nous pouvions prendre un bateau depuis le nord de la Thaïlande (Chiang Khong) jusqu’au cœur du Laos (Luang Prabang) sur le Mékong. Il existe des croisières rapides à bord de speed boats (à éviter, semble-t-il pour des raisons de sécurité), des croisières lentes publiques (souvent surchargées et au confort rudimentaire) et des croisières lentes privées (plus chères mais plus confortables). Nos recherches nous ont menés à choisir la croisière privée Nagi of Mekong. Ce fut un excellent choix!

La compagnie nous prend en charge depuis notre hôtel en Thaïlande (papiers d’immigration, transport des bagages), jusqu’au bureau d’immigration laotien (il faut un visa pour entrer au Laos; ça prend une photo passeport et 42U$ par personne – c’est très cher car nous sommes Canadiens), puis jusqu’au départ de la croisière. C’est parti pour deux jours complets!

IMAGE_9B0154E2-368B-423E-92CE-F377CF163573.JPG

La bateau est un long boat, c’est-à-dire un bateau plutôt étroit et très long. Nous sommes environ 40 passagers. À bord, les sièges sont des vieilles banquettes doubles de voiture, mais chaque place a son petit coussin. Nous trouvons une place où deux banquettes se font face avec une table au milieu. Parfait pour jouer aux cartes et lire. Les enfants ont pu regarder des films sur le ipad ou sur l’ordi! Les passagers vont et viennent dans le bateau, apprennent à se connaître autour d’un café, partagent des conseils de voyage. Nous sommes les seuls avec des enfants.

IMAGE_6D6D67BD-8B7C-485F-955E-4E1F5D4AED04.JPG

Sur les rives, nous avons vu des paysans en train de récolter des algues, faire prendre le bain à des éléphants, guider des troupeaux de buffles, laver des vêtements. Mais très souvent, nous ne voyions aucun être humain, sauf nous. C’était d’une telle tranquillité! (Mis à part les speed boat qui nous dépassaient royalement…)

IMAGE_6B5A8415-7D27-4B07-8036-61C2F2FF1D76.JPG

Des fruits, du thé, du café et de l’eau étaient fournis à volonté. Les dîners, succulents, étaient servis à bord sous forme de buffet. Nous sommes arrêtés à mi-chemin dans une très petite ville pour la nuit et tout était déjà réservé pour nous. À quatre, nous avons eu droit à deux chambres. Et le matin du 2e jour, à 6h00, Noémie et Sophie sont allées avec le guide et d’autres passagers, visiter le marché des tribus des montagnes (hill tribe market).

Les moments forts de ces deux jours ont sans doute été les deux visites de très petits villages (300 personnes) sur les rives du Mékong. Sans aqueduc ni réseau électrique, ces villages sont auto-suffisants – forcément! –, mais selon ce que nous avons vu, ils ont suffisamment de ressources pour ne pas être dans la misère.

IMAGE_7DA1848B-3949-4D8B-AD47-3D981E9B49E6.JPG

Dans le 1er village, Noémie et Francis ont été le centre d’attraction. Des femmes ont fait semblant de vouloir les garder pour elles! Nous avons bien ri. Ce fut un moment absolument merveilleux. Comme c’était dimanche, tout le monde était dehors. Aussi, Jean-Sé a été obligé de goûter à un liquide transparent qu’une femme lui a tendu : c’était un alcool très fort, peut-être à base de riz, selon notre guide.

Dans le 2e village, nous étions là pendant les heures de classe alors tout était plutôt tranquille, mais cela nous a donné l’occasion de voir les quatre classes de l’école secondaire (11 à 15 ans?). Des passagers de la croisière avaient apporté des crayons et des cahiers et chaque enseignant a pu en faire la distribution. Les enfants plus jeunes, les mères et les grands-mères nous offraient avec insistance d’acheter des beaux foulards tissés peut-être par elles-mêmes, peut-être par des femmes d’autres villages, peut-être en Chine (notre guide ne pouvait nous le dire). Les enfants se sont choisi un foulard chacun.

Nous sommes maintenant à Luang Prabang et nous sommes impressionnés par la beauté de tout ce qui est vendu ici; vêtements, foulards, housses de couette, etc. Mais après 24h dans la ville, nous passerons les prochains jours un peu en « banlieue » dans un resort en nature qui nous permettra de faire un peu de randonnée et d’aller voir un autre village. Déjà dans quelques jours nous serons au Vietnam. Nous avons maintenant un peu plus de la moitié du voyage de fait et nous sentons que tout ce qui viendra ensuite passera très très vite!

En terminant, une petite vidéo qui résume notre périple!

Comments are closed.